Brèves

Maman

Alimentation pendant la grossesse

Tomber enceinte, c’est l’un des plus beaux cadeaux que le ciel puisse offrir à chaque femme sur cette terre. Tomber enceinte est une chose entretenir sa grossesse pour mettre au monde un beau bébé bien portant en est une autre. Quand je parle d’entretenir sa grossesse, je veux surtout faire allusion à l’alimentation de la femme durant sa grossesse car pendant cette période, les femmes ont tendances à manger un peu de tout et surtout sans contrôle. Nous ne devons pas ignorer que le développement du bébé dans le ventre de sa maman dépend des protéines, vitamines et autres sels minéraux que l’organisme de la maman lui fournit. C’est donc dire qu’une femme enceinte doit contrôler son alimentation au cours de sa grossesse. Je propose ici à ces dames enceinte des conseilles pour une bonne alimentation.
Alimentation pendant la grossesse

Partage


Comment manger ?

Pour combler vos besoins nutritifs ainsi que ceux du bébé à venir :
• Manger 3 repas par jour,
• Prendre de 2 à 3 collations par jour : une collation correspond par exemple à un fruit, ¾ tasse de yogourt ou de compote de pommes, un verre de lait.
• Manger une variété d’aliments comme les légumes et fruits, les produits céréaliers, le lait et substituts, viandes et substituts.
• Manger de façon régulière : vous prévenez ainsi les baisses d’énergie en cours de journée, car votre taux de sucre (aussi appelé glucose) dans le sang est plus stable. De plus, il est préférable d’éviter les longues périodes (plus de 12 heures) sans manger.

 Qu’est-ce qu’il faut manger ?

 1- Les fruits et légumes 7 à 8 portions par jour : une portion équivaut à un fruit ou une ½ tasse de légumes (125 ml), à l’exception des laitues pour lesquelles il faut compter une tasse complète (250 ml). S’ils arrivent en tête de liste, c’est notamment parce qu’ils regorgent de nutriments essentiels, comme les minéraux et les vitamines ; ils apportent aussi des fibres et donnent saveur et « croquant » aux plats.

Idéalement, mangez au moins un légume vert foncé (épinards, laitue, haricots verts) et un légume orange (carottes, patates douces) par jour. Il est préférable de les cuire à la vapeur, au four ou sautés dans un peu d’huile d’olive afin de mieux conserver la valeur nutritive. Privilégiez les fruits entiers plutôt que les jus de fruits du commerce, qui contiennent souvent beaucoup trop de sucre.

 2- Les produits céréaliers 6 à 7 portions par jour : une portion équivaut à une tranche de pain; 30 g de céréales; ½ tasse (125 ml) de pâtes alimentaires cuites ou de riz cuit. La moitié des portions devrait être consommée sous forme de grains entiers, comme le riz, le pain de blé entier. Les fibres qu’ils renferment facilitent la digestion et aident à prévenir la constipation. Les céréales donnent de l’énergie et renferment plusieurs vitamines et minéraux. Les biscuits et les pâtisseries sont d’autres sources de céréales, mais ils ont le défaut de contenir une grande quantité de gras et de sucre, en plus d’être généralement faits de farine blanche : consommez-les avec modération.

 3- Le lait et les substituts 2 portions par jour : une portion équivaut à 1 tasse (250 ml) de lait ou de boisson de soja enrichie; ½ tasse (125 ml) de lait évaporé en conserve; 175 g ou ¾ tasse (175 ml) de yogourt et 50 g ou 1 ½ oz de fromage. Cette famille d’aliments fournit des protéines, mais aussi du calcium et de la vitamine D. Si vous n’aimez pas le goût du lait, incorporez-le dans vos céréales ou dans vos recettes comme le tapioca ou d’autres La crème est riche en gras et en calories, mieux vaut ne pas en abuser.

 4- La viande et les substituts 2 portions : une portion équivaut à 75 g ou ½ tasse de poissons, fruits de mer, volaille; ¾ de tasse (175 ml) de légumineuses cuites ou tofu; ¼ tasse de noix et graines écalées; 2 c. à table (30 ml) de beurre d’arachide et 2 œufs. Il est suggéré de manger au moins 2 repas de poisson chaque semaine. Cette famille d’aliments est riche en protéines, en fer et en bons gras. Les charcuteries contiennent beaucoup de sel et de gras. Il est conseillé d’en manger avec modération. Il est d’ailleurs recommandé d’éviter les charcuteries et autres viandes préparées tranchées pour diminuer le risque de contracter une infection alimentaire.

 5- Les huiles et les graisses:  il vaut mieux limiter la consommation de beurre car ce gras peut avantageusement être remplacé par des huiles végétales (de 2 à 3 c. à soupe par jour), comme l’huile d’olive, ou de tournesol. Les huiles peuvent être utilisées pour la cuisson ou en vinaigrette, par exemple.

 6- Les produits: « diète » et les substituts de sucre Les substituts de sucre donnent une saveur sucrée aux produits, mais sans ajouter de calories. Les femmes enceintes ont besoin d’énergie et n’ont pas besoin de remplacer le sucre par des édulcorants, sauf en cas de diabète ou si le médecin le recommande. Les substituts de sucre retrouvés dans les produits allégés et les boissons gazeuses « diète » seraient inoffensifs en petites quantités : le sucralose, aspartame et l’acésulfame potassium.

 Il est recommandé de ne pas consommer plus d’une boisson ou d’un dessert édulcoré par jour. Les édulcorants en poudre ou en comprimés comme les sont à éviter.


VOUS AIMERIEZ AUSSI

0 Commentaire(s)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Contactez nous

+41 077 914 57 61

info@togoqueens.com

Design by Creative Web
Ingénieurie web mobile Design
Communication Digitale
Quartier Adidoadin, sur le Boulevard Faure Gnassingbé

Conseils mode, beauté, bien être, cuisine, couple, culture, biographie etc.. lisez les dernières actualités des femmes togolaises qui font la fierté du Togo et de l'Afrique.


news letter