Brèves

Mode

Coup de projecteur sur Rebecca Ayoko, égérie d’Yves Saint Laurent

Elle a connu des hauts et des bas, la misère, la gloire et la descente aux enfers. Pour les jeunes générations, son nom ne dit certainement pas grand-chose. Et pourtant, elle fut en son temps un mannequin de renommée internationale défilant sur les plus grands podiums. Voici l’histoire de Rebecca Ayoko, mannequin ivoirienne d’origine togolaise, ancienne égérie d’Yves Saint Laurent.
Coup de projecteur sur Rebecca Ayoko, égérie d’Yves Saint Laurent

Partage


Née à Agogo (Ghana) dans les années 60, Rebecca Ayoko a connu une enfance très difficile en Côte d’Ivoire. Régulièrement battue et séquestrée par sa tante,  elle sera plus tard violée et tombera enceinte à 13 seulement. Mais son destin prendra une autre tournure quand elle gagne le concours Miss Côte d’Ivoire, et obtient un billet d’avion pour Paris. C’est là qu’elle fait la rencontre du célèbre couturier français Yves Saint Laurent. Commence alors son compte de fée. Après l’avoir fait défiler pour la première fois au début des années 80, elle devient rapidement l’égérie du couturier français. A l’époque, elle était l’une des rares femmes noires mannequin en France. Pendant une bonne décennie, Rebecca Ayoko enchaînera les défilés sur les plus grands podiums de la haute couture internationale.

Mais son rêve ne dura pas plus longtemps, puisque le couturier français se sépara d’elle pour la remplacer par une nouvelle égérie : la guinéenne Katoucha Niane. Délaissée, Rebecca Ayoko va connaître alors une longue descente aux enfers. Financièrement mal en point, elle se trouve obligée se vendre certains de ses bijoux les plus chers. Elle dut même recourir aux Restos du Cœur (une association d’aide aux démunis) pour se nourrir.

Mais digne et battante, elle ne sombra jamais. En 2012, elle a sorti un livre autobiographie  intitulé « Quand les étoiles deviennent noires » ou elle relate sa bouleversante histoire. Toujours établie en France, Rebecca Ayoko a refait sa vie et continue de travailler dans le milieu de la mode. Même si le poids des années a eu raison de sa beauté juvénile, elle restera toujours une référence, elle qui a ouvert la voie à bien d’autres tops model noires.


Constant TAKOYA
Constant TAKOYA

Passionné d’écriture. Depuis 2010, je suis actif sur plusieurs sites et webzines dédiés à la poésie et à l’écriture en général. La cause féminine me tient beaucoup à cœur 

VOUS AIMERIEZ AUSSI

0 Commentaire(s)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Contactez nous

+41 077 914 57 61

info@togoqueens.com

Design by Creative Web
Ingénieurie web mobile Design
Communication Digitale
Quartier Adidoadin, sur le Boulevard Faure Gnassingbé

Conseils mode, beauté, bien être, cuisine, couple, culture, biographie etc.. lisez les dernières actualités des femmes togolaises qui font la fierté du Togo et de l'Afrique.


news letter