Brèves

Femmes leaders

Interview de l'entrepreneure Nita Domlan, fashion coach en technique d'industrialisation


Interview de l'entrepreneure Nita Domlan, fashion coach en technique d'industrialisation

Partage


1- Quel est votre parcours d’entrepreneure ?

Mon aventure entrepreneuriale a débuté en Octobre 1989. Date à laquelle j'ai ouvert mon atelier de couture qui servait de show-room, que j'ai baptisé JOYCE NITA. Et déjà, mon show-room ne désemplissait pas. J'avais une clientèle  venant de toutes les couches sociales de notre city, et de la sous-région, composée en majorité d'expatriés. Je recrutais des ouvriers à tour de bras: des Ivoiriens, des Sénégalais et bien évidemment des Togolais. Ils m'aidaient à satisfaire ma clientèle et à répondre aux sollicitations de défilés de mode. Cela m'a permis de découvrir le monde et d'autres civilisations. J'ai été frappée par 2 grandes tragédies dans ma vie familiale qui m'ont transpercé le cœur, le corps et l'esprit. J'ai été ramassée à la petite cuillère.

2- Vous avez longtemps travaillée dans les médias, qu'est-ce qui vous a poussé à quitter un emploi stable pour entrepreneuriat?

 J’ai dû reprendre mes études en littérature, décrocher mon diplôme et devenir présentatrice radio dans deux organes de média privés. Je recevais des personnes ressources sur des thèmes d'actualités politiques et sur des sujets de soins médicaux liés au bien-être de la femme. C'était des émissions interactives ouvertes aux auditeurs. J’ai exercé pendant plusieurs années la fonction de présentatrice radio. Durant cette période, l'ambition de construire un projet pour combler un déficit social ou atténuer un décalage culturel me taraudait au point de créer une association de femmes spécialistes des médias, dénommée Fe.Com.De. (Femme, Communication et Développement). Nous faisons du MEDIA TRAINING sur toute l'ėtendue du territoire.  Comme la joie d'entreprendre est contagieuse, j'ai suivi les objectifs de Fe.Com.De avec mes collègues FEMMES. Nous organisons des ateliers de formations sur toute l'étendue du territoire avec les radios communautaires. En quittant l'ex Radio NOSTALGIE, j'avais la tête pleine de toute cette charge nostalgique des studios et des invités aussi colorés que pétillants. C'est pendant cette période que l'hôtellerie est venue à moi sans d'autres formes de procédures. Et je l'ai exercée par intermittence sur plusieurs années. Littéraire dans l'âme, j'ai adhérer à un club d'Art Oratoire qui enseigne la prise de parole en public et l'exercice du leadership. Le TOASTMASTER ( Les maîtres du Toast). Après 6 années d'apprentissage, j'ai atteint la plus haute distinction: le DISTINGUISHED TOASTMASTER (DTM). J'invite tous les jeunes leaders à rejoindre nos rangs. Camus disait ceci: l'absurde c'est ce divorce entre l'esprit qui désire et le monde qui déçoit. Simplement pour dire que ce parcours ne s'est pas fait sans écueils. Mais les écueils n'ont jamais empêché le marin de prendre la mer.

3- Vous êtes  fashion coach en technique d'industrialisation, créatrice de la marque AFROPATCH, pouvez-vous nous en dire plus?

Aujourd'hui j'ai créé AFRO'PATCH qui est un concept de recyclage fait de récupération des matières pour fabriquer du neuf en terme de meuble, accessoires de décoration etc..Nous fabriquons des fleurs, des meubles, fabrique d'abats-jour et caches-pots de fleurs.. 

4- Le vendredi 11 août 2017,  vous avez participé en qualité de fashion coach,  à l'évènement de mode organisé par le groupe AWEP, sur le site de la quinzaine commerciale AGOA.  A quoi à consister votre rôle de coach? Etes-vous une femme AWEP? Que pensez-vous récemement AGOA (African Growth and Opportunity Act)?

Dans le cadre du forum AGOA (du 08 au 11/08/17) AFROPATCH a été sollicité par le groupe AWEP auquel j'ai adhéré, pour former 22 élèves couturiers. La formation est axée sur les techniques de production industrielle de vêtements "prêt à porter" en vue de nouer un partenariat de commerce avec d'autres continents à travers l'opportunité de l'AGOA. Ce projet est dénommé: AFRICA PROUD'UCTS. Il va continuer avec cette pépinière d'élèves formés élargie à d'autres acteurs pour promouvoir toute la technicité requise pour réaliser des produits propres et exemptes de rattrapage, destinés a l'exportation.

5- Quelles sont les principales qualités que doit avoir un entrepreneure ?

Une femme entrepreneure encore plus qu'un homme doit avoir à l'esprit que notre vie aujourd'hui est: mondialisée, monétisée et irrationnelle. L'entrepreneure doit posséder la force de l'exemple pour devenir un semeur d'expérience pour une jeunesse dont la simple idée de construire un projet leur semble hors de portée. 

6- Comme arrivez-vous à concilier votre vie d’entrepreneure et votre vie familiale? 

Ma vie de famille ressemble à celle de toutes les femmes dont les enfants ont grandi et quitté la maison; soit pour les études supérieures à l'étranger; soit pour embrasser une carrière et fonder leur famille.  C'est Dieu qui guide mes pas. 

7- Vous êtes une femme pleine d'énergie, d'où vous vient toute cette énergie? 

Ma vie de famille ressemble à celle de toutes les femmes dont les enfants ont grandi et quitté la maison; soit pour les études supérieures à l'étranger; soit pour embrasser une carrière et fonder leur famille.

8- Quels sont passe-temps favoris?

Je fais du stretching, mais mon activité favorite reste la marche et la danse. Je fais du salsa et le rock end roll depuis une trentaine d'années et je n'hésite pas à rentrer dans les groupes folkloriques dès que j'entends le son du tam-tam.

9- Un conseil à l’endroit des femmes et jeunes filles qui aimeraient se lancer dans  l'entrepreneuriat ?

L'entrepreneuriat est un environnement souvent "violent" et les débuts sont galères et compagnie. C'est une réalité. Malgré tout Je dis ceci: on s'oriente vers la liberté par envie et non par défaut. Entreprendre, c'est choisir la liberté, l'indépendance et se projeter dans l'avenir avec une sécurité financière.  Accomplissez vous. Comment faire? Prenez en main vos envies, parlez en, préférez l'action pour faire un pied de nez à la fatalité. Nous ne devons jamais nous laisser abattre par nos limites.  Ma devise: même si personne ne me suit je continue ma marche...


VOUS AIMERIEZ AUSSI

0 Commentaire(s)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Contactez nous

+41 077 914 57 61

info@togoqueens.com

Design by Creative Web
Ingénieurie web mobile Design
Communication Digitale
Quartier Adidoadin, sur le Boulevard Faure Gnassingbé

Conseils mode, beauté, bien être, cuisine, couple, culture, biographie etc.. lisez les dernières actualités des femmes togolaises qui font la fierté du Togo et de l'Afrique.


news letter