L'artiste Chaneben Ayema Agbo-samey nous parle de son regard sur la de la musique gospel togolaise, et de sa vie de mère artiste.

Pourquoi Chaneben comme nom d’artiste ?

Chaneben veut dire Chantal et Ben. Ben c'est mon mari.
   

Pourquoi avoir choisir évolué dans le gospel ?

J'ai choisi le gospel par conviction religieuse. J'en fais un outil de partage de la parole de Dieu: évangélisation.

Combien d’albums avez-vous enregistré jusqu’à ce jour ?    

 J'ai 3 albums à mon actif. Le quatrième est en cours.  

Pouvez-vous nous en dire plus  sur votre nouvel album? 

Oui je prépare le quatrième album en deux volumes. Le lancement se fera en octobre et le concert en 2017.    

Votre regard sur  la musique gospel actuelle togolaise?

La musique actuelle et en plein décollage sur le plan professionnel beaucoup de choses restent a faire en occurrence la promotion sur l'échiquier international. Sur le plan technique les choses évoluent. Le manque de promoteurs et de sponsoring ralentissent le progrès du gospel togolais.

Quels sont les artistes qui sont vos références et source d'inspiration?

Sur le plan national Mme Abitor, Noelly, Rosalie, Gui Rodriguez, sur le plan international maguy Blanchard, Marcel bongou, Tasha cobbs.

De votre carrière d’artiste, quel évènement vous a le plus marqué?

Mon premier concert au palais des congrès. J'ai osé et je n'ai pas été déçu. Le public était au rendez-vous, la prestation a été appréciée.
   

A part le gospel écoutez-vous d'autres types de musique? 

J'aime toute tendance musicale. Mais je tiens à ce que le message véhiculé soit sain. 

Comment faites-vous pour concilier votre travail, la musique et la famille ?       

Je suis enseignante de ma carrière. La musique étant une passion et un ministère je la gère et l'exerce au temps favorable. La famille c'est ma priorité. Je m'en occupe en plein temps favorable ou non. Ma source d'inspiration est la bible et le vécu quotidien en concordance avec la parole de Dieu.