Brèves

Mode

La friperie : la mode à petit prix

Les friperies sont de plus en plus à la mode. Quelle soit une conjoncture économique ou une diminution du pouvoir d’achat, elle est présente dans tous les pays, développés ou pas. Elle existe depuis des siècles, elle a connu une émergence dans les années 60 et se perpétue plus de nos jours. Il y a des fripiers en boutique qu’on peut distinguer des fripiers étaliers, qui vendent dans la rue.
La friperie : la mode à petit prix

Partage


À Lomé, elle est plus qu’adopter. Ceci est traduit par un marché qui lui est entièrement consacré : le marché de la friperie de Hédzranawoé. On y trouve de tous les goûts et de tous les prix.


Toute la mode se retrouve dans la friperie

Compte tenu de la crise économique, bon nombre de personnes n’ont plus la capacité financière d’acheter directement dans les boutiques de prêt-à-porter où les articles sont à des prix élevés. Il fallait s’habiller et en plus être à la mode. Que ce soit des accessoires, les vêtements de tout ordre, on trouve tout dans la friperie.
Dans les marchés, non seulement les friperies ont ouvert de façon massive ces dix dernières années, mais elles concernent aujourd’hui une clientèle très diversifiée. Étudiants, salariés, créateurs de mode, touristes… La friperie est partie intégrante de la mode.


La friperie : économique et écologique

Dans une conjoncture difficile comme la nôtre, les friperies apparaissent comme une double solution : elles permettent de revendre ses vêtements usagés et d’en acheter de nouveaux à moindre coût. Une solution économique qui permet aussi de renouveler sa garde-robe.
En circulant dans la ville de Lomé, nombreux sont des étalages de chaussures, de sacs ou de vêtements qu’on retrouve au bord des routes. Ces revendeurs de friperie sont des chômeurs qui n’ont pas trouvé de travail et qui se sont lancés dans l’entrepreneuriat. Ces revendeurs de friperie sont des chômeurs qui n’ont pas trouvé de travail et qui se sont lancés dans l’entrepreneuriat.
Au-delà de cet aspect d’économie, le développement de la conscience écologique et le besoin de recycler ont participé à l’émergence de ces nouvelles boutiques.
Acheter des vêtements ou accessoires dans des friperies permet de prolonger leur cycle de vie, ces boutiques permettent de consommer de manière responsable.

Un concurrent pour la mode actuelle ?

Ces boutiques vintages sont aussi un moyen de se singulariser, les clients viennent dénicher la perle rare afin de s’individualiser et d’extérioriser leur personnalité, pour avoir leur propre style. Selon les sociologues, le vintage est un phénomène majeur et mondial dans la mode actuelle, qui renvoie à une fascination de la mode pour son propre passé. Ce qui est démodé est aujourd’hui vintage.
On peut donc se demander si les boutiques de fripes ne détrôneraient pas l’industrie de la mode ? Les friperies constituent essentiellement un nouveau mode de consommation et de distribution et servent de complément pour la mode actuelle. Donc aucune concurrence entre les deux.


Menz Alfa
Menz Alfa

Développeur web, geek, et amoureux de littérature et de spiritualité, Togoqueens, m'offre la possibilité de partager ma plume critique sur les thèmes pouvant éveiller la conscience de la femme africaine et particulièrement togolaise.

VOUS AIMERIEZ AUSSI

0 Commentaire(s)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Contactez nous

+41 077 914 57 61

info@togoqueens.com

Design by Creative Web
Ingénieurie web mobile Design
Communication Digitale
Quartier Adidoadin, sur le Boulevard Faure Gnassingbé

Conseils mode, beauté, bien être, cuisine, couple, culture, biographie etc.. lisez les dernières actualités des femmes togolaises qui font la fierté du Togo et de l'Afrique.


news letter